L’âge séculier : persistance ou effacement du théologique dans le politique

, par Valérie Marchand

L’âge séculier : persistance ou effacement du théologique dans le politique

Pierre Bouretz, directeur d’études à l’EHESS (TH) ( CÉSoR )
Frédéric Menager, doctorant à l’EHESS ( CÉSoR )

Le présent séminaire aura pour objet de donner à penser un phénomène qui dépasse l’étude du simple lien entre politique et religion dont l’actualité nous livre maints exemples brûlants.Nous essaierons précisément de sortir d’une pensée à la fois immédiate et superficielle qui s’attarde sur les modèles juridiques contingents de régulation du rapport théologico-politique dans les régimes politiques contemporains. Il ne s’agira pas non plus d’organiser une dispute autour des modèles issus des théories de la justice, qui mettent l’accent sur les questions de droits subjectifs en rapport avec l’espace public.

Il s’agira bien plutôt, à travers l’intervention des auteurs que nous inviterons, d’explorer un certain nombre de concepts qui font l’objet d’une dispute qui rejoint la querelle de la sécularisation. Il s’agira donc de penser le déplacement de concepts théologiques vers des concepts politiques et d’engager ainsi une lecture renouvelée d’un certain nombre d’oeuvres et de philosophes en s’interrogeant sur la pertinence de leur appliquer de telles lectures.

Il s’agira donc de discuter de la place des figures de la pensée politique et de leur rapport à la pensée religieuse. On étudiera ainsi de ce point de vue des concepts politiques tels que souveraineté, révolution, Loi, Utopie à la lueur de concepts essentiels de la philosophie et de la sociologie de la religion comme le Messianisme, l’Eschatologie ou la Révélation.

Le programme est en ligne sur ce lien.

Renseignements :par courriel.

Adresse(s) électronique(s) de contact : menaps(at)yahoo.fr

Voir en ligne : Séminaire : l’âge séculier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)