Lectures lévinassiennes : « Les philosophies de l’histoire et les philosophies du monde »

, par Valérie Marchand

  • Organisé par les Archives Husserl/ENS, Le département de philosophie de l’Ecole
    Normale Supérieure de Paris et le Collège des études juives et de
    philosophie contemporaine de l’Université Paris IV Sorbonne/Centre
    Emmanuel Levinas
  • Responsable : Danielle Cohen-Levinas
  • Résumé :
    La philosophie d’Emmanuel Levinas aborde la question de l’éthique de
    manière radicalement différente à la tradition philosophique. Loin de
    considérer que l’éthique doit se rattacher comme chez Kant à un principe
    rationnel et à une valeur morale, Levinas part de l’idée que l’éthique
    surgit dans le rapport à autrui, et non pas en référence à
    l’universalité de la loi. Là résiderait précisément le rapport à l’autre
    homme comme être unique et incomparable, comme absolument autre. Là
    résiderait la véritable signifiance du sensé, le fait que l’autre homme
    est comme dépouillé de tout rôle social et qu’il s’expose à notre
    responsabilité dans sa nudité, sa vulnérabilité, sa mortalité.
    Nous étudierons cette année le rapport que Levinas entretient avec les
    philosophies de l’histoire et nous interrogerons la place qu’occupe la
    question du « monde ». Si, comme le dit Levinas, nous ne sommes jamais
    seuls au monde, moi et l’autre, si le tiers est aussi mon prochain, si
    le sujet se pose d’emblée pour l’autre, comme la seule qui soit à même
    de répondre et de porter la responsabilité, qu’en est-il alors de la
    structure éthique de la subjectivité face aux grandeurs et misères de
    l’Histoire ?

Avec la participation de : Philippe Capelle-Dumont (8 novembre), Dan
Arbib (31 janvier), Jérome de Gramont (24 janvier), Perrine Simon-Nahum
(6 décembre), Dominique Pradelle (3 janvier), Alexander Schnell (14
mars), Jean-Claude Monod (7 mars), Karel Novotny (28 mars), Serge Margel
(28 février), Michael Loriaux (22 novembre, à confirmer), Giuseppe
Pintus (10 janvier), Carmelo Meazza (17 janvier)

Programme : Salle Langevin, 29 rue d’Ulm, Paris 75005

  • Mardi 8 novembre : - Présentation du séminaire : Danielle Cohen-Levinas - Philippe Capelle Dumont (Université de Strasbourg Marc Bloch et Institut Catholique de Paris - « ’Penser un autre temps’. La transcendance du temps chez Levinas ».
  • Mardi 15 novembre : Michael Loriaux (Northwestern University –
    Chicago) – « L’Europe anti-puissance et l’Europe de la mauvaise
    conscience ». Salle de séminaire, 45 rue d’Ulm, Bâtiment Pasteur, sous-sol.
  • Mardi 6 décembre  : Perrine-Simon Nahum (ENS/CNRS, EHESS- « Peut-on
    sortir de l’histoire ? ».
  • Mardi 3 janvier : Dominique Pradelle (Université Paris-Sorbonne,
    Archives Husserl de l’ENS-CNRS de Paris) – « Levinas critique de
    Heidegger : éthique et histoire de l’Être »
  • Mardi 10 janvier : Giuseppe Pintus (Université de Sassari) – titre à préciser
  • Mardi 17 janvier : Carmelo Meazza (Université de Sassari) – titre à
    préciser
  • Mardi 24 janvier : Jérome de Gramont (Institut Catholique de Paris) –
    « Marges - de la phénoménologie (phénomène, trace, énigme) »
  • Mardi 28 février : Serge Margel (Fonds national suisse de la recherche
    scientifique ; Université de Neuchâtel) – « Historia est fabula. Levinas
    et la question du monde »
  • Mardi 7 mars : Jean-Claude Monod (Archives Husserl CNRS/ENS de Paris)
    – titre à préciser
  • Mardi 14 mars : Alexander Schnell (Université de Wuppertal) – « La
    ’nouvelle ontologie’ de la phénoménologie selon Emmanuel Levinas »
  • Mardi 28 mars  : Karel Novotny (Université de Prague) - « L’humain et
    le non humain. Les critiques lévinassiennes de Heidegger »

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)